29/01/2008

Histoire de la Chandeleur

logo_chandeleur

La Chandeleur.

Inscrite au calendrier le 2 février, la chandeleur tire son nom du latin festa candelarum , fête des chandelles. Les Romains organisaient vers la mi-février des festivités en l'honneur du dieu Pan, les Lupercalias durant lesquelles les Romains parcouraient les rues en agitant des flambeaux. Fêtes païennes liées à la lumière (celle des multiples flammes), elles célébraient aussi la fécondité et donc la prospérité. Les Celtes aussi connaissaient à cette période de l'hiver le rite de la purification par la lumière.

Au 5e siècle, à la fin de l'empire romain, l'Eglise catholique entreprend de remplacer ces rites par des fêtes religieuses. Le pape Gélase Ier substitue aux Lupercales la Chandeleur et l'inscrit au calendrier le 2 février, soit 40 jours après la naissance de Jésus. Elle célèbre le jour de la présentation de l'enfant Jésus au Temple et de la purification de la Vierge Marie. La Chandeleur est alors marquée par une cérémonie religieuse au cours de laquelle les croyants font bénir des cierges. Ensuite, ils partent en procession les chandelles bénies à la main et les ramènent allumées dans leur foyer pour le préserver des malheurs.

Mais où sont les crêpes dans toute cette histoire? Eh bien comme dans tous us et coutumes persistants, si l'origine des crêpes de la Chandeleur est obscure, elle puise son origine dans des croyances et traditions anciennes liées à la prospérité et à la nature.

La petite histoire raconte que le pape Gélase Ier accueillait les pèlerins arrivés à Rome en faisant distribuer des crêpes pour les revigorer. D'autres évoquent la survivance d'un mythe ancien où la crêpe, disque doré, représente le soleil, source de lumière et de chaleur, vénéré car annonciateur de la fin prochaine de l'hiver. Les coutumes ancestrales veulent aussi que les crêpes soient préparées à base de la farine provenant du froment de la moisson précédente. Les futures moissons approchant, elles n'en seront que plus abondantes. Superstitieux, les paysans, des siècles durant, ont mangé des crêpes à la Chandeleur pour avoir bons grains.

La Chandeleur est donc originellement un hymne à la lumière. Dans l'imagerie populaire, l'incandescence initiale des flambeaux et des chandelles. Dans l'imagerie religieuse, c'est celle du Christ éclairant le monde. La crêpe s'y associe donc comme symbole de la roue solaire. Elle préserve des maladies et apporte la bonne fortune. C'est sans doute la raison pour laquelle la tradition veut qu'une acrobatie accompagne la cuisson de la première crêpe: faire sauter la crêpe dans la poêle en tenant dans la main gauche une pièce porte-bonheur ou réussir à la faire atterrir au sommet d'une armoire et l'y laisser toute l'année...

 

23:13 Écrit par hermione1061 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la chandeleur, image, fete, general |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.